Les traitements de l’Apnée du sommeil

Il convient de définir l’apnée du sommeil dans un premiers temps avant de décrire les différents traitements à adapter face à cette maladie.

Définition de l’apnée du sommeil

L’interruption brusque du sommeil causé par une perturbation de la respiration durant le sommeil explique l’apnée du sommeil.
Des ronflements sont constatés chez les personnes atteintes de l’apnée de sommeil. Cela peut impliquer des risques et dangers pour la vie de l’individu. La crise d’apnée démontre la concentration d’oxygène dans l’organisme impliquant la hausse du taux de gaz carbonique, et pour stabiliser ce phénomène, le cœur fournit plus d’effort.
Lorsque la respiration s’interrompt, un signal est envoyé systématiquement au cerveau incitant la personne à recommencer sa respiration.
Le sommeil est donc troublé considérablement chez une personne victime de l’apnée du sommeil.

Les différentes formes d’apnées du sommeil

Trois formes d’apnée du sommeil ont été définis distinctement et les symptômes se différent selon le type de la maladie.
L’apnée obstructive du sommeil ou AOS est la forme la plus courante, il est due à un affaissement des voies aériennes au point d’empêcher l’air à arriver jusqu’aux poumons. Elle se manifeste plus souvent quand la personne est couchée sur le dos.
L’apnée centrale du sommeil est une forme plus rare qui se manifeste à l’omission du cerveau à émettre le signal qui incite la personne à respirer pendant son sommeil dont les causes peuvent s’agir d’une affection neurologique ou d’une maladie cardiaque
L’apnée du sommeil mixte quand à elle rassemble les deux formes prédéterminées ci-dessus en évoluant de l’un à l’autre.

Traitement de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil ne se traite pas à l’aide de médicaments mais par des techniques plus généralisés que tous les patients peuvent appliquer sans complications. Ces moyens de traitement de l’apnée du sommeil peuvent être appliqués indépendamment ou complémentairement. Il s’agit d’une modification de la mode de vie selon le cas et le critère physique de la personne, comme la perte de poids, le non consommation de tabac et d’alcool.
Le traitement de l’apnée du sommeil jugée plus efficace s’agit d’une ventilation spontanée en pression positive continue qui se pratique à l’aide de moyen matériel et en utilisant un masque facial ajusté, ce dans le but de permettre un débit d’air constant dans les voies aériennes supérieures afin de les garder ouvertes.
Le port d’orthèses dentaires pendant la nuit permet également de maintenir l’ouverture des vois aériennes durant le sommeil, cette technique contribue également à la diminution des ronflements.
Pour enlever un excédent de tissu mou, une intervention chirurgicale peut également être pratiquée en derniers recours afin de dégager les voies aériennes. Son efficacité reste limitée voire à 50%.

La polysomnographie

Il s’agit d’un examen médical de l’enregistrement polygraphique du sommeil qui est prescrit pour évaluer la quantité de l’éventuelle anomalie respiratoire qui peut apparaître au cours du sommeil. La Polysomnographique contribue au diagnostic et le bilan des syndromes d’apnées du sommeil dit SAS. Elle établit un bilan permettant d’évaluer les causes des somnolences et des réveils brusques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *